Historique

 

Depuis plus de 55 ans, la SMT a procédé à de multiples mutations pour offrir à ses adhérents les meilleures prestations et surtout les mieux adaptées à leurs besoins, en restant toujours dans la droite ligne solidaire et sociale à laquelle elle est très attachée.

 

A l’origine « Société Mutualiste des Transports » créée par le Syndicat Général des Transports (statuts du 22 juillet 1955), elle a immédiatement adhéré à la Fédération Nationale des Transports et fusionné 4 ans plus tard avec la Société Mutualiste des Ouvriers et employés de la Métallurgie de Marseille.

 

Principalement consacrée aux activités des Transports et Services auxiliaires (conducteurs de poids lourds, de cars, d’ambulances, de taxis, déménageurs, éboueurs, salariés des autoroutes, etc…) la SMT a pris en compte l’évolution professionnelle et familiale de ses adhérents, nombre d’entre eux ou de leurs enfants n’exerçant plus dans ces activités et tenant à rester malgré tout dans la Mutuelle.

 

La SMT a ouvert progressivement sa couverture à tous, tout en conservant son attachement au secteur des Transports, au point qu’aujourd’hui encore de nouveaux groupes de transport nous rejoignent régulièrement, la Mutuelle conservant des liens étroits avec ces personnels.

 

Le Président André ELMALEK préside à la destinée de la SMT depuis 1988, dans la gestion, l’organisation et l’adaptation, avec toujours cet esprit « familial » auquel il tient, tant avec les Administrateurs que le Personnel administratif, mais aussi avec les adhérents dont beaucoup y sont depuis plusieurs décennies.

 

Par son appartenance à la Mutualité Française (FNMF) et à la Fédération des Mutuelles de France (FMF), la SMT  bénéficie de la force de grands groupements nationaux. Au niveau régional, la SMT adhère à un groupement mutualiste qui lui permet de mettre à la disposition de ses adhérents de nombreuses réalisations sanitaires modernes et performantes (clinique, centres dentaire et optique, laboratoires, etc…).

 

Pour conserver son caractère « familial », la SMT a toujours refusé l’introduction du serveur vocal, privilégiant les rapports humains, avec au bout du fil un interlocuteur qui connaît le dossier des adhérents ou qui saura conseiller utilement et directement.

 

Le nouveau groupe autour du Président ELMALEK

 

Pour le service de ses adhérents et pour le respect du cadre législatif du Livre II auquel elle appartient, la SMT met en place ou propose :

- un Comité d’Audit et de Contrôle Interne qui se réunit régulièrement

- une commission de secours

- une commission de loisirs en relation avec ses Partenaires

- une assistance d’aide à domicile en cas d’hospitalisation

- une plateforme nationale « PSM au 3935 » pour toute question médicale